Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 09:19

Le RPSL dénonce avec la plus grande fermeté la volonté de la droite genevoise de diminuer le nombre de logements sociaux dans le cadre du réaménagement du secteur du PAV. Alors que la pénurie de logements bon marché perdure, les dépositaires du projet de loi n’hésitent pas à s’attaquer au logement social, stigmatisant au passage la population habitant les quartiers à forte proportion de logements subventionnés en les assimilant à des ghettos.

Pour le RPSL, il est primordial que des terrains en mains publiques servent prioritairement à la construction de logements d’utilité publique bon marché. Contrairement à ce que prétendent ses dépositaires, la classe moyenne n’est nullement exclue du PAV puisque des logements HM pourront très bien y être construits, ainsi qu’un quart de logements pour la classe moyenne aisée (PPE en droit de superficie).

La mixité sociale comme leurre

La droite a donc beau jeu de simuler de se soucier des intérêts de la classe moyenne, en réalité elle n’en a cure. Faut-il lui rappeler qu’un périmètre comme celui de la Tulette à Cologny compte 70% de PPE sans que cela ne l’émeuve. En revanche un secteur comme celui du PAV, où les terrains sont propriété de l’État et où 62% des logements prévus seront des logements d’utilité publique (54% de l’ensemble des terrains), ne peut que la déranger car ce sont autant de terrains ainsi soustraits aux logiques spéculatives.

La droite prête à tout pour donner carte blanche aux spéculateurs, y compris à bafouer le résultat d’une volonté populaire

Autre élément méritant d’être rappelé, la répartition actuelle des logements au PAV a été adoptée par la population au mois de juin 2018, et a été reconduite au moment de la signature du nouvel accord sur le logement à l’été 2020. Remettre en question le ratio de logements du PAV revient ainsi à bafouer la volonté de la population. Considérant que le résultat du scrutin de 2018 traduisait une réelle préoccupation de la population pour des solutions de logement abordables, et légitime la répartition actuelle, le RPSL s’emploiera par tous les moyens en sa possession afin de faire barrage à l’attaque ainsi portée au logement social.

                                                                                              

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires